Sentier du Coteau de la Bandonnière
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Sentier du Coteau de la Bandonnière

Sentier du Coteau de la Bandonnière

Espace Naturel Sensible
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Sur ce coteau ensoleillé du Perche vivent une flore et une faune originales, aux tendances méridionales thym, serpolet, mantes religieuses et criquets font le bonheur des visiteurs. Dominant le bourg de Longny-au-Perche, un sentier permet de découvrir de multiples facettes de ce patrimoine naturel exceptionnellement préservé. Des chèvres et moutons de race rustique, particulièrement adaptés à ce milieu, sont chargés d’entretenir la végétation.


Les 6 patrimoines à découvrir
Géologie

Les collines du Perche

Vous êtes ici dans le Perche, un pays de collines boisées, culminant à plus de trois cents mètres. Le Perche est un pays de transition entre le Bassin parisien et le Massif armoricain, fait d’un ensemble de collines et d’une série de plateaux plus ou moins élevés, entaillés par de nombreuses vallées. Située entre le plateau forestier et les collines du Perche central, Longny-au-Perche constitue l’une des « portes d’entrée » de ce territoire.
lire la suite
Archéologie

Un coteau calcaire… pas tout à fait

Sculpté par l’érosion, le coteau de la Bandonnière a la particularité d’être situé là où des couches géologiques différentes se rencontrent. 

Alors que sur les plateaux l’argile à silex possède des propriétés imperméables, le sable et le calcaire du coteau ne retiennent pas l’eau. Le caractère filtrant du sol, associé à la forte pente et à une exposition sud-ouest, engendre des conditions de sécheresse importante pour les plantes. Ce qui, avec la pauvreté du sol en matières nutritives (azote, phosphate …) va être un facteur déterminant pour la flore.
lire la suite
Flore

La fruticée

Le fourré est constitué d’arbustes épineux : aubépines et prunelliers. Ce milieu très dense, difficilement pénétrable pour les prédateurs est idéal pour la nidification de certains oiseaux. Les fruits charnus apportent une source de nourriture essentielle aux oiseaux hivernants.
lire la suite
Faune

Une faune thermophile

Il n’est pas rare de croiser des lézards le long du chemin. Engourdis par la fraîcheur de la nuit, le matin ils s’exposent aux premiers rayons du soleil pour élever leur température corporelle nécessaire pour leur activité. 

Le lézard des souches est une espèce au corps trapu, facilement différenciable du lézard des murailles par sa grande taille et les couleurs vives du mâle. Affectionnant plutôt les climats continentaux, il est aussi beaucoup moins commun. 

La mante religieuse est, elle aussi, une espèce aimant la chaleur. Jadis inconnue dans le département, elle progresse vers le nord. Une explication : le réchauffement climatique. D’un mimétisme parfait, immobile sur une brindille, les pattes avant repliées, on pourrait croire qu’elle prie, mais attention, c’est un prédateur redoutable !
lire la suite
Flore

Des plantes adaptées

La sécheresse et la pauvreté du sol ont sélectionné un cortège de plantes adaptées développant des stratégies diverses et des morphologies particulières. 

Parasitisme 
L’orobanche est dépourvue de chlorophylle. C’est une plante parasite qui puise les éléments nutritifs et l’eau sur une plante hôte. 

Crassulescence 
Le sedum acre est une « plante grasse » qui, à la manière d’un cactus, stocke l’eau dans ses feuilles. 

Symbiose 
Le lotier corniculé, comme toutes les légumineuses, est capable d’assimiler l’azote de l’air et n’est donc pas limité par la teneur en nitrate du sol.

Toxicité 
L’Epervière piloselle est velue comme son nom l’indique. Les poils limitent l’effet d’évaporation du vent sur les feuilles. Pour faire face à la concurrence sur un terrain si pauvre, elle libère dans le sol des substances toxiques pour les autres plantes.
lire la suite
Petit patrimoine

Le patrimoine bâti

Le Perche est reconnu pour ses paysages. Il l’est aussi pour son patrimoine bâti. L’originalité de l’habitat typique du Perche vient de l’emploi des matériaux tirés de la terre percheronne. Des carrières étaient autrefois improvisées non loin des lieux de construction. Pierres blanches, tuiles, sables teintés, briques flammées rehaussent le silex, le grison et le grès roussard. Ainsi le patrimoine bâti est en parfaite harmonie avec le paysage et renforce l’identité du Perche.
lire la suite

Description

  1. Les collines du Perche 
  2. Un coteau calcaire ... pas tout à fait
  3. La Robioche 
  4. La fructicée
  5. Une faune thermophile 
  6. Des plantes adaptées 
  7. L'activité pastorale 
  8. Le patrimoine bâti 
Départ : Longny au Perche

Profil altimétrique


Lieux de renseignement

Conseil départemental de l'Orne

27 boulevard de Strasbourg, 61000 ALENCON

https://www.orne.fr

pat.ens@orne.fr

En savoir plus

Office de Tourisme des Hauts du Perche - Bureau d'Information Touristique de Longny-au-Perche

Place de l'Hôtel de Ville, 61290 LONGNY LES VILLAGES

https://www.tourismehautsduperche.fr

otlongny@cdchautsperche.fr

02 33 73 66 23

En savoir plus

Accès routiers et parkings

Stationnement :

Accès parking en bord de site à Longny-au-Perche

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :