Boucle du Marais du Grand-Hazé, Briouze
>>
Accueil
>
Pédestre
>
Boucle du Marais du Grand-Hazé, Briouze

Boucle du Marais du Grand-Hazé, Briouze

Espace Naturel Sensible
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Situé dans le pays du Houlme, au cœur du Bocage normand, le Grand Hazé est un paysage de 200 hectares de mares, de tourbières, de roselière et de bois tourbeux.

Le plus grand marécage de l’Orne

Les mots ont une histoire et il n’y a pas de hasard : « Hazé » désigne une zone marécageuse, plus ou moins étendue ; « Briouze » signifie boueux ; « Bellou » zone de cresson et « Houlme », prairie au bord de l’eau...

Le Marais abrite une faune et une flore riches, originales et souvent très rares. Le marais est le premier site de reproduction des oiseaux de l’Orne avec 170 espèces recensées. La boucle du marais vous permettra de découvrir les différents milieux naturels remarquables.

Attention ce sentier n’est accessible que du 15 avril au 15 octobre.

Les 8 patrimoines à découvrir
Point de vue

Observatoire ornithologique

Situé au sein du vaste " cuvette " tapisée d'argiles et de limons, le marais accueille les eaux supercielles de deux ruisseaux : Le Val de Breuil et la source Philippe. Le caractère marécageux du marais est amplifié par la présence d'une nappe d'eau affleurante.
Profitez de l'observatoire pour admirer la faune et la flore remarquables.
lire la suite
Faune

Une quarantaine d'espèce de libellules recensée

Les libellules sont connues pour leurs prestations de haut-vol : le tandem (deux libellules accrochées l'une à l'autre pendant l'accouplement) ou la haute-voltige (vols en zig-zag, en piqué, stationnaire...). Sur l'ensemble du marais, une quarantaine d'espèces de libellules est recensée dont l'agrion jouvencelle, l'anax empereur ou le caloptérys vierge... 
lire la suite
Faune

Chevaux camarguais et bœufs Highlands

Organisés en communaux au Moyen-Âge, les " marais de Briouze " étaient exploités par les habitants les plus pauvres de la baronnie, en échange du paiement d'une redevance annuelle dûe aux seigneurs :
  • le droit de cornage était levé pour les bêtes à cornes qui pâturaient " à la belle saison " ; 
  • le roit de fauche autorisait, en fin d'été, la coupe des joncs (litière animale) et roseaux (toit de chaume des maisons paysannes).
La gestion pastorale est aujourd'hui assurée par des animaux rustiques (chevaux camarguais et boeufs Highlans) afin de conserver le caractère ouverte du centre du marais.
lire la suite
Flore

La tourbière boisée

Cette partie du marais accueille aujourd’hui une tourbière dite boisée, dans laquelle la tourbe fut utilisée comme combustible. 

Si cette activité a probablement débuté durant le Moyen-Âge, elle s’est davantage intensifiée au cours du XIXe siècle. Elle a ensuite été extraite lors de la seconde Guerre mondiale sur demande de l’État français pour palier au manque de charbon sur le front. Tout prélèvement a ensuite été abandonné, bénéficiant au développement de plantes étonnantes : les sphaignes, au coeur du boisement, et, la linaigrette ou la drosera sur les secteurs davantage ouverts et ensoleillés.

  • Quelques espèces emblématiques de la tourbière boisée : 
Les sphaignes
Plantes primitives, ce sont de petites mousses, sans racines, capables de stocker jusqu’à 25 fois leur poids sec en eau, telles des éponges ! Une fois mortes, elles
contribuent à la formation de la tourbe.

La Drosera intermédiaire
Vivant sur des sols pauvres, la droséra est une plante carnivore sélective. Ses feuilles, couvertes de poils et de mucus, attirent les petits insectes, pour se nourrir, tandis que les fleurs, odorantes et plus hautes, attirent les pollinisateurs.

La Linaigrette à feuilles étroites
Comme le fraisier, la linaigrette développe à la fois des stolons et des fleurs. La pollinisation est assurée par le vent et, par la suite, les fleurs ressemblent à des « pompons cotonneux » (visibles en juin/juillet).
lire la suite
Histoire

La légende la ville engloutie

« Pour punir les habitants de Braiosa qui menaient une vie dissolue, Dieu fit disparaître la ville dans les entrailles de la terre. Le lendemain, les gens des alentours ne virent plus que les eaux blafardes du marais. Depuis, cette cité s’est reconstruite sous le nom de Briouze... Mais, tous les ans, durant la nuit de Noël, on peut encore entendre au cœur du marais le son des cloches de l’église de la ville engloutie. » Cette histoire a durablement été prise au sérieux en raison de découvertes bien réelles (poutre, arbre entier conservés dans la tourbe, feux follets) qui tendaient à la rendre crédible.
lire la suite
Géologie

Le bas-marais

Ce secteur de bas-marais est caractérisé par une alternance de milieux constamment inondés « mares » et de zones saisonnièrement en eau. Des habitats singuliers accueillent ainsi une biodiversité riche :
  • les prairies colonisées par les joncs sont idéales pour la nidification du Râle d’eau ou la Musaraigne aquatique
  • les « mares » accueillent la flore patrimoniale (Fluteau nageantou Grande douve) et divers invertébrés aquatiques (Gerris, Nèpe, amphibien...)
  • des strates herbacées, hors d’eau en période estivale, sont propices aux insectes (Argiope, Criquet, Aeschne bleue… )
Pour le gestionnaire du site, il est alors nécessaire de conserver cette partie du marais ouverte (sans arbres).
lire la suite
Histoire

Voie ferrée hier, voie verte aujourd'hui

En fonction à partir de 1881, la ligne ferroviaire Briouze/Bagnolesde-l’Orne fonctionna jusqu’en 1991. Avant sa fermeture, la gare de Bagnoles-de-l’Orne resta une artère pour les correspondances directes provenant de Paris. Depuis 2021, ce tronçon est intégré à la boucle de découverte du marais du Grand-Hazé, et plus globalement, cette ligne longue de 21 km s’est muée en voie verte, constituant ainsi un trait d’union entre la ligne ferroviaire Paris/Granville et la Véloscénie (Paris/Bagnoles de l’Orne Normandie/Mont-Saint-Michel).
lire la suite
Point de vue

Observatoire ornithologique

Profitez de l'observatoire ornithologique pour observer la faune et la flore du Marais du Grand-Hazé.
lire la suite

Profil altimétrique


Recommandations

Attention ce sentier n’est accessible que du 15 avril au 15 octobre.
En fonction des conditions météorologiques, certains passages peuvent devenir humides (prévoir des chaussures adaptées).
En fonction des conditions météorologiques, certains passages peuvent devenir humides (prévoir des chaussures adaptées).

Lieux de renseignement

Conseil départemental de l'Orne

27 boulevard de Strasbourg, 61000 ALENCON

https://www.orne.fr

pat.ens@orne.fr

En savoir plus

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :


À proximité
2